Rencontre avec l'eau

Rencontre avec l'eau

La source de Borines

Nous devons remonter jusqu’à la moitié du XIXème Siècle, plus précisément en 1855, pour situer le point de départ de l’histoire. Cette année-là, on découvrit la source La Victoria, fil conducteur de ce récit qui nous fait voyager dans le temps. Les caractéristiques de ses eaux minérales médicinales furent bientôt expérimentées et après quelques années d’exploitation précaire, en 1892 on inaugura la Station Thermale de Borines, un centre confortable et élégant, avec toutes les commodités de l’époque et avec une capacité d’accueil de 100 personnes. Ce fut l’un des événements les plus importants du moment qui put compter sur la présence de grandes personnalités du monde de la culture et de la politique. La presse régionale y nationale en fit bon écho et il y fut fait mention à de nombreuses reprises dans les principaux journaux de l’époque. L’ouverture du Centre coïncida pratiquement avec l’arrivée de la ligne de chemin de fer Oviedo-Infiesto, pour atteindre rapidement la commune voisine Villamayor, dont la gare fut rebaptisée Villamayor-Borines.

Ainsi débuta une nouvelle période prospère. Les Thermes fonctionnèrent durant plusieurs décennies comme un lieu d’accès au bien-être, en recevant d’illustres visiteurs ou des personnes qui fréquentaient l’édifice pour la qualité de ses eaux et de ses cures. En 1920, le Centre commença à se spécialiser dans le conditionnement et la vente de son eau minérale, en abandonnant peu à peu son activité hôtelière. En quelques années, ses eaux en bouteilles bénéficièrent d’une grande et prestigieuse renommée. Les nombreux Prix et Distinctions Internationales le confirment.

La Source de Borines offre une eau pure et saine par nature. Une eau à faible minéralisation, qui est conditionnée sur place, sans traitement chimique ni microbiologique. Sa présentation sur le marché, uniquement en bouteille de verre, est la garantie de qualité et de respect de l’environnement.

L’eau couvre 71% de la surface de la Terre, ce qui correspond à la proportion d’eau contenue dans le corps humain et pour la bière, il s’agit de 85 à 92% , ce qui fait de l’eau son principal composant. C’est pour cela que lors de l’élaboration de la bière ORDUM, l’eau prend une importance vitale.

L’importance de l’eau dans notre procédé de fabrication

La sélection des matières premières que nous employons pour la création d’une bière est primordiale. Bien que la fabrication puisse être simple pour la partie mécanique, elle en résulte complexe, étant donné que chaque étape dépend des précédentes. Il s’agit d’une série de réactions en chaîne chimiques qu’il faut connaître pour concevoir la recette, comme pour en contrôler le développement. Évidemment, faire monter ou baisser la température, ajouter plus ou moins de houblon, incorporer le malt, puis le broyer est relativement simple ; la difficulté réside dans l’assemblage parfait de toutes ces opérations pour obtenir la bière que nous souhaitons. Au cours de ce processus, rien ne peut être pensé de façon isolée.

Comme l’explique parfaitement Boris de Mesones, Maître Brasseur pour la VLB de Berlin et jury de championnats comme la World Beer Cup ou le European Beer Star, mais surtout, toute distinction mise à part, un professionnel passionné qui a consacré son temps et ses efforts à l’univers de la bière pendant de nombreuses années, On ignorait alors l’existence des minéraux qu’elle contenait et leurs effets sur le pH ainsi que les enzymes de malt (céréales broyées).

Un pH plus élevé révèle les polyphénols et les amertumes aiguës du houblon ainsi que des enveloppes de l’orge malté. Les bières ainsi obtenues sont plus âpres au palais et leur absorption s’en trouve affectée de façon négative.”

Dans le cas de la bière ORDUM, Agua de Borines s’avère être excellente pour son élaboration, grâce à ses propriétés naturelles.


“Dans l’Antiquité, on prétendait clairement et avec certitude que le secret des bières se trouve dans la qualité de l’eau”.



Tout en analysant l’eau et en comprenant les effets positifs ou négatifs des minéraux, avec différentes charges d’ions sur le pH, l’on commença à modifier avec l’ajout de sel, pour l’adapter à chaque nécessité en fonction du type de bière désiré.