EQUIPE CREATIVE

L’art de faire de la bière… avec ART

Blanca Fresno

Responsable de production

Blanca Fresno, notre responsable de production, -spécialiste en préparation de Cerveza y Microcervecería por la Universidad de Alicante-, est celle qui conçoit et élabore les recettes. “En 2008 j’ai visité un pub-brasserie slovaque et j’ai commandé un pichet de lager. Jamais je n’avais goûté quelque chose de semblable et depuis cette époque, mes sentiments sur cette boisson ont changé pour toujours, tellement changé, que depuis lors, ma vie est quasi exclusivement liée à la bière”. Son autre passion est l’enseignement, pour lequel elle a précédemment réalisé des études universitaires en lien avec celle-ci.

En 2012, elle commença à produire les bières ORDUM dans le Cá Beleño. Depuis le début, elle s’est toujours inspirée de grands Maîtres reconnus, comme Boris de Mesones qui partagent leurs connaissances à travers le réseau, ce qui rendait beaucoup moins difficile le parcours, pour ceux qui suivent leurs pas en s’initiant à cet univers quelques années plus tard.

“C’est une chance formidable de connaître leurs expériences et de lire et suivre leurs conseils. Nous devons leur en être reconnaissants, nous qui élaborons, et vous qui goûtez nos bières, étant donné que ces connaissances transmises ont sans aucun doute une incidence sur le produit fini”.

Comment parvenir à élaborer une bière de qualité ? “L’idéal est de trouver ton procédé, à partir d’un travail intense, de nombreuses années d’essais, et d’erreurs, et de prendre en compte toutes les études effectuées par d’autres. La clef est d’être persévérant et mettre à profit ton travail”.

Frank Delgado, –especialista en elaboración de Cerveza por la Universidad de Alicante-, notre directeur, est celui qui dirige y planifie ce que nous élaborons, c’est le moteur créatif. Attaché depuis son enfance à la musique, elle a toujours été présente dans sa vie professionnelle, étant l’un des fondateurs du groupe folk Beleño, au sein duquel il était le violoniste et percussionniste.

En plus d’être à la tête du Cá Beleño, Il a été producteur musical aussi bien en Espagne qu’en Hongrie où il a résidé pendant quatre ans et où il a eu l’opportunité d’éprouver en direct la culture typique de la bière du centre de l’Europe. “Cette expérience m’a permis de découvrir un modèle commercial en rien habituel dans notre pays, cela fait quelques années et c’est alors que m’est venue l’idée de transformer le Cá Beleño en un pub-brasserie”.

Tout au long de ces années, il a créé et produit des festivals nautiques, comme “Noegápolis” dans le cadre du Festival de l’Arc Atlantique, en 2012, à Gijón, où il est parvenu à associer sa passion pour la mer et la musique, dans lequel ont participé des figures musicales tels que la banda asturienne Nuberu ou le célèbre joueur de cornemuse Paddy Keenan. Deux ans auparavant, il a également participé à l’organisation de l’« Alcuentru Cerveces del Mundu » (la Rencontre des Bières du Monde), un festival organisé à Gijón (2010), pour lequel les protagonistes étaient la musique et la bière, qui a connu un vif succès.

Certaines spécialités sportives comme l’escrime qui est associé aussi souvent que possible aux événements qu’organise ORDUM, font également partie de ses autres passions.

Frank Delgado

Directeur Créatif

Une touche d’Histoire

La bière est une boisson millénaire, dont l’origine est méconnue. Étant donné que le sucre ne peut se trouver dans le grain pour la fermentation, sans un procédé préalable, il semble difficile de penser que sa création fut fortuite. On estime que son origine et son utilisation étendue apparurent entre 6000 et 8000 avant JC.

Dans l’Égypte Ancienne, à Babylone ainsi que dans d’autres cultures de l’Âge de Bronze Européen, en particulier la culture celte, puisqu’on lui attribuait une grande partie du travail à accomplir jusqu’à l’intervention des monastères, comme modèle mercantile.


La femme jouait un rôle fondamental dans l’élaboration de la bière



En Espagne, grâce à Charles V, le neveu des Rois Catholiques Jeanne de Castille et Philippe Le Beau, l’industrie de la bière, jusqu’alors mineure, connut un essor déterminant.


A bord du navire amiral danois l’Engelen, le roi découvrit pour la première fois la montagne de El Sueve, lieu de référence pour tous les navigateurs de la mer Cantabrique, lieu où se situe la source de Borines, et après s’être approché à un mille et demi de Villaviciosa, il débarqua dans le port maritime de Tazones. L’un des bateaux était rempli de bière Ale britannique, en raison d’un problème avec la production en Flandres, la flotte était arrivée en retard. Charles, alors encore Charles V, était accompagné de ses propres maîtres brasseurs de Malines, et installa à Madrid la première fabrique de bières où s’élaborait cette boisson pour lui et sa cour. Son attachement pour cette boisson était tel que lorsqu’il se retira à Cáceres, après son abdication, il y fit construire une autre fabrique, dans le Monastère de Yuste.